Logo blanc-fond transparent

Chants d’ailleurs et poésie d’ici…

La voix d’Éliha, aussi bien murmure au creux de l’oreille que mélopée venant des profondeurs, tisse un lien entre mélodies anciennes et poésie contemporaine. Elle conte des histoires intemporelles, rituels de vie et saisissements de l’instant, parcourant les langues qui l’inspirent: airs basques de son enfance, berceuses tziganes, chants méditerranéens d’amour et d’exil,
mais aussi compositions personnelles.

Concerts

4 février 2022: Première partie de Karmen Hira, Le Chorus – Toulouse

11 mars 2022: Printemps des Poètes, Médiathèque – Châteauneuf-sur-Charente

24 mars 2022: Printemps des Poètes, Maison de la Poésie – Avignon

21 mai 2022: La Nuit des Musées, Musée du Protestantisme et de la laïcité – Ferrières

mai 2022: Festival Poesia, La Factorie, Maison de la Poésie – Normandie

22 et 23 juillet 2022: Scènes de Minuit, Festival Off, Maison de la Poésie – Avignon

21 août 2022: Festival de Poésie Sauvage, La Salvetat sur Agoût

 

passés

16 octobre 2021: Salon de la Revue – Paris (lecture poétique)

17 septembre 2021: Péniche Antipode – Paris. Annulé

10 septembre 2021: librairie L’Autre Livre – Paris (lecture poétique)

23-24 juillet 2021: Scènes de Minuit, Festival Off, Maison de la Poésie – Avignon

24 juin 2021: Les Nuits de Pleine Lune, scène ouverte, Cave Poésie – Toulouse

30 mai 2021: Festival Poesia, La Factorie, Maison de la Poésie – Normandie

29 septembre 2021: soirée Osons, scène ouverte, Le Bijou – Toulouse

 

 

Après de nombreux projets en musique classique, Éliha s’intéresse à différents styles vocaux à travers des chants collectés lors de voyages et rencontres (notamment avec les chanteuses Karolina Popczyk et Élèni Bratsou). Grâce à sa complicité créative avec le compositeur-arrangeur Gaël Tissot, elle décide de mêler ces diverses influences en créant un projet autour de la poésie parlée et chantée, qu’elle accompagne au bendir (tambour oriental) et à l’harmonium indien.

A la croisée des genres, entre musiques de tradition orale et compositions, évocations lyriques et timbre plus âpre, Éliha cherche à aller à la rencontre de l’autre, par le sensible. Entre ombre et lumière, les thèmes des mélodies anciennes résonnent avec ceux de ses propres textes: la perte, l’exil, les liens intergénérationnels, l’amour, la liberté.

Ses poèmes sont publiés dans des revues artistiques et littéraires (Verso, Lichen, Les Impromptus, Filigranes, L’Intranquille…). Son premier recueil, S’effacer, est paru en 2017 aux éditions Encres Vives. Elle est régulièrement invitée à des lectures publiques dans des salons littéraires, festivals, librairies…

Contact